dimanche 25 janvier 2009

Alopécie toxique et médicamenteuse

Alopécie toxique et médicamenteuse

La relation de cause à effet n’est pas toujours facile à établir. On distingue plusieurs groupes, en fonction de la fréquence de l’alopécie occasionnée(1,2,4) :

● l’alopécie est fréquente : antimitotiques, colchicine, interféron, rétinoïdes, anabolisants stéroïdiens ;
● l’alopécie est occasionnelle : anticoagulants, anticonvulsivants, antithyroïdiens, corticoïdes, progestatifs androgéniques ;
● l’alopécie est exceptionnelle : antidépresseurs, bêtabloquants, hypocholestérolémiants ;
● intoxication professionnelle ou accidentelle : thallium, arsenic, acide borique, chloroprène. Ces listes ne sont pas exhaustives.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire